dimanche 1 janvier 2017

Fanch

Né à Nice, j’aurai 59 ans en 2018. Nourri dès l’adolescence par les lectures de Bernard Moitessier, Eric Tabarly et Olivier de Kersauson, je n’ai cessé, depuis, de naviguer. A l’âge adulte, la mer devient mon métier. Lieutenant de Vaisseau à mon départ de la Royale, au bout de vingt ans de carrière, j’étais déjà aguerri aux pires mers du monde et sur les embarcations les plus improbables comme les sous-marins nucléaires ou encore les porte-avions et autres frégates. En quittant la Marine Nationale, je continuais encore à régater sur de fabuleux voiliers à travers le monde et à naviguer sur les chalutiers de mes amis, marins-pêcheurs de Concarneau. Je suis maintenant photographe depuis plus de 6 ans, en Savoie.

En 2012, je fais le tour de l'Amérique Latine en solitaire sur "CHANIK", un vénérable Sun-Fizz de 1984. L'objectif était de franchir enfin le fameux Cap Horn. Je raconte mon histoire dans un beau livre qui vient de sortir : « Objectif Cap Horn ».

L’invitation lancée par Guy Bernardin, en février 2016, me touche au plus profond de moi-même. Participer à La Longue Route 2018 apparaît d’abord comme un rêve inaccessible. Aujourd’hui, effectuer ce tour du monde en solitaire et sans escale dans l’esprit de Bernard Moitessier s’inscrit dans la poursuite de mon « chemin de Compostelle ».

4 commentaires:

  1. Cher Fanch
    Tout l'Equipe VSF se joint à moi pour souhaiter bon vent à ce nouveau projet. Un projet ambitieux, un peu fou diront certains, mais la démesure n'est-elle pas à l'image de l'Homme répondait l'écrivain chanteur Yves Simon que l'on interrogeait sur l'ambition ? VSF t'accompagnera dans ce projet et tu verras que, comme il se doit dans la réalisation des "beaux projets", toutes les pièces du puzzle se mettront en place pour faire de ce rêve une réalité.
    Avec toute mon amitié
    Michel Huchet - Fondateur VSF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci l’ami Volo,
      Je confirme, c’est un projet « un peu fou », j’en suis conscient mais plus j’avance et plus je réalise qu’en fait, il me correspond tout à fait ! Je ne te cache pas que dans ces moments là, une des premières difficultés à affronter est le regard ou du moins l’étonnement de mon entourage. Il faut savoir l’affronter. C’est pour çà que tes encouragements me vont droit au cœur, surtout venant de ta part. Mon engagement avec « Voiles Sans Frontières » est né à la suite de notre rencontre il y a 5 ans. Depuis, une profonde amitié s’est tissée progressivement entre nous. C’est toi qui m’as fait aimer cette belle réalisation qu’est devenue VSF. Aujourd’hui, je suis heureux et fier de cet accompagnement.
      Comme toi, Magali, ma compagne, me soutient dans mon aventure. Grâce à vous deux, je m’engage sereinement dans ce périple. Il me reste maintenant à préparer Chanik au mieux pour affronter ensemble les mers du sud pendant plus de 6 mois. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler …

      Supprimer
  2. Je te félicite pour ce grand projet ambitieux, tu es à la hauteur de ce rêve, je t’envie presque
    Bonne préparation à ton fidèle bateau.
    Francis fervent admirateur

    RépondreSupprimer
  3. Quel parcours et félicitations pour ce super et nouveau beau projet!

    RépondreSupprimer